jeudi 30 mars 2017

La fabrique à cauchemars.

 


{ Source }


Il y a deux grosses cheminées au loin.
Elles font crisser les rêves des mômes
Ils s'entrechoquent comme des bulles un peu difformes

Des bulles de pâte à mâcher
Pleine d'accents circonflexes
Une pâte goût poivre-et-sel
Qui fait des bulles, redisons-le, un peu suspectes

Des bulles qui pètent

A en faire s'énerver la terre
A en faire valser la mer
Le ciel
Les mélanger
A les bombarder d'éclairs
Un peu mordorés
Un peu verts

Des bulles écrans
Sur ces bulles des films qui glacent
Qui épouvantent
Où dansent des formes mouvantes
Où grimacent des bouches d'enfants
Qui dégoulinent de dents qui tranchent

Du sang

Le sel de la pâte à mâcher
A comme un petit goût de larme
Comme quand la vie baisse les armes
Comme quand on s'endort pour longtemps

Et qu'on se réveille en chantant.